Une Annonciation en retard?

     La solennité de l’Annonciation traditionnellement célébrée le 25 mars a cette année été reportée !

L'Annonciation, à la suite de la Résurrection

     Nous l’avons fêtée ce lundi 9 Avril c’est-à-dire une semaine après les festivités pascales.

Pas d’inquiétude, ce n’est ni une folie des frères, ni un manque d’amour de Notre-Dame ! Toute l’Église l’a fêtée ce jour là cette année, car le dimanche des Rameaux venait le 25 mars, et qu’il a fallut ainsi attendre toutes les fêtes pascales avant de pouvoir honorer ce mystère de Marie.

 

     Chez nous, la journée a été marquée par une conférence donnée le matin, toute consacrée à cette fête. C’était la première fois que notre frère hôtelier

Le frère hôtelier vous accueille

nous donnait une conférence:

     En partant du récit de l’Annonciation relatée dans l’Évangile de Saint Luc (1,26-39), il a souligné quatre vertus caractéristiques de l’attitude de Marie : sa prudence, sa piété, sa fidélité et son humilité. Il a aussi relevé la joie dont la Vierge rayonne à l’Annonciation, joie exprimée dans le Magnificat. Cette joie est le fruit de son union à Dieu.

     Nous avons ensuite tous participé à la Messe concélébrée par les frères prêtres présents dans le couvent. Dans son homélie, le frère a mis l’accent sur le sens de l’Annonciation qui n’est autre que l’Incarnation de Dieu dans le sein de la Vierge Marie. Le Seigneur, poursuit-il, a porté sur Marie un choix tout à fait particulier. C’est ainsi qu’Il a aussi choisi personnellement chacun de nous.

Prière de consécration à Marie à la fin de la messe

Par conséquent il ne sert à rien de nous comparer les uns aux autres. Ceci nous conduirait inévitablement à des divisions internes.

Il nous invitait plutôt à imiter Marie dans son humilité et sa disponibilité pour que Jésus puisse aussi s’incarner effectivement en nous.

Les commentaires sont fermés.