Un “stage monastique” pour les quatrième années

    Du 23 octobre au 4 novembre a eu lieu le stage monastique pour les onze frères de 4ème année de St Jodard. Répartis dans sept abbayes*, il s’agissait de s’imprégner concrètement de ce qui fait le quotidien du moine. Cette intention n’est pas fortuite, car la dimension monastique fait pleinement partie de la vie d’un frère de Saint Jean.

    Voici les impressions des frères envoyés dans l’abbaye cistercienne de la stricte observance à Soligny :

    « Durant ces dix jours nous avons participé aux activités habituelles de ces moines,

Les "petits gris" sous la coule blanche de Soligny

à savoir la prière et le travail manuel. Nous étions invités à porté la coule (habit de chœur des moines) et à participer avec eux aux sept offices divins quotidiens.

 

    Nous avons eu des temps de rencontre : Avec le maître des novices pour le choix des livres à lire et pour des temps d’enseignement sur la spiritualité cistercienne et sur les psaumes ; mais aussi un moment de partage avec un frère ayant 70 ans de vie monastique. Il nous à beaucoup édifié par sa riche expérience.

L'atelier de pâte de fruits

    Ces temps de rencontre se sont prolongés pendant les heures d’activités manuelles. Celles-ci étaient particulièrement importantes car elles étaient pour nous des occasions de rencontrer personnellement les frères dans leurs ateliers respectifs. Ainsi nous avons successivement travaillé au jardin, à l’atelier de préparation de pâte de fruits, à celui de fabrication de croix, aux archives, au garage, aux ateliers d’élagage de sapin et enfin de réparation de câbles téléphoniques.

    Nous ne saurions terminer sans faire mention des choses qui ont retenu notre attention : Signalons d’abord que nous nous sommes sentis tout à fait en famille. Leur accueil a été très chaleureux et très fraternel. Tous étaient content de notre présence.

Un office à Soligny

    Nous avons également eu la joie de découvrir leur belle liturgie paisible, entraînante et menant à l’intériorité. Les temps de silence était très bien marqués favorisant ainsi une intériorisation des prières.

    Grand était aussi notre étonnement de remarquer l’assiduité des moines plus âgés, ou d’autres ayant une santé défaillante, à toutes ces prières communes de la journée. Cela nous montre, à nous les jeunes, l’importance toujours actuelle de la prière.

    Finalement, en plus du but principal qui est d’avoir une expérience de la vie d’un moine, ce stage à été pour nous un moment de redécouverte intense, au niveau personnel, de la vie intérieure et du silence. »

*les abbayes qui ont accueillis des frères et que nous remercions énormément : Soligny, Citeaux, La Pierre-qui-Vire, Lérins, Tamié, Fontgombault, Mont des Cats.

Les commentaires sont fermés.