Retraite de Noël par Mgr Patrick Le Gal

    Du 22 au 23 décembre 2017, nous avons eu la joie d'accueillir Mgr Patrick Le Gal, évêque auxiliaire de Lyon, en retraite préparatoire à Noël. 

Le parcours de la retraite était simple : se rappeler le sens de l’Avent, pour ensuite bien entrer dans le temps de Noël.

    Mais, qu'est-ce que le temps de l'Avent ? C’est par là qu’a commencé Mgr Le Gal :

Prédication de Mgr Le Gal

Ce temps offre une grande richesse méconnue par les chrétiens. L'Avent vient du latin Adventum qui signifie "Avènement". Il y a deux avènements : le premier avènement c'est Noël, la première venue du Christ qui s'est fait chair ; le second avènement est le retour en Gloire du Christ que nous proclamons si souvent dans la liturgie (Dans le credo, le Notre Père, l’anamnèse…). Mgr Le Gal nous montrait enfin un troisième avènement que Saint Bernard appelle "l'avènement intermédiaire", c'est-à-dire la venue du Christ qui vient habiter le cœur des saints, chaque jour.

    Vivre l'Avent c'est donc célébrer la seconde venue du Christ dans la Gloire à la fin des temps.

Frères et sœurs se préparent à Noël

Dans ce temps, nous avons un double axe spirituel : un temps d'attente et un temps de préparation à une rencontre, qui caractérisent l’Espérance donnée par la promesse de Jésus. Nous retrouvons, ainsi, un lien entre l’Avent et Noël. Noël est la commémoration du premier avènement du Christ. Le temps de Noël (attente de tous les prophètes) est donc est un appui pour espérer l’avènement du Christ (attente actuelle de tous les chrétiens).

    Dans les deuxième et troisième conférences, Mgr Le Gal a commenté les récits du Baptême de Jésus (Mt. 3,13), des noces de Cana (Jn. 2), et de l’adoration des Mages (Mt. 2,1-12). Toutes ces fêtes que nous célébrons séparément font en fait partie du même mystère de Noël : elles manifestent qu’à sa naissance (Noël), le Christ est tout à fait Dieu (adoration des Mages), un Dieu trinitaire (Baptême du Christ), qui nous sauve avec puissance (Cana). Ainsi, Noël, c’est bien plus qu’une simple naissance d’un bébé sur de la paille !

Ensemble autour de l'autel

    C’est nourris de toute cette préparation, qu’à la fin de la retraite, frères et sœurs contemplatives, oblats et amis, se sont rassemblés autour de la table eucharistique pour célébrer les "Saints Mystères". La liturgie nous donnait le cantique d’Anne, et le Magnificat, où Marie s’exclame : « Il s’est penché sur son humble servante » (Lc. 1,48). Oui, le Seigneur se penche, aujourd’hui, sur chacun de nous pour nous parler avec attention. Acquiesçons à sa parole et discernons les dons qu’il a déposés en nos cœurs avant même de nous appeler.

Les commentaires sont fermés.