Évasion de novices!

Désert et visite fraternelle du noviciat au prieuré de Lorient.

Pourquoi passer deux semaines en Bretagne en plein noviciat ? La première intention était de vivre un temps semblable à celui qui nous attend cet été à Montmorin1 : un plongeon dans le silence et la prière, axé sur la lectio divina. Nous sommes aussi partis visiter nos frères pour découvrir la vie d’un prieuré apostolique, les missions et pour qu’eux aussi puissent découvrir leurs petits frères fraîchement arrivés au noviciat.

Un « Trafic » blanc surgit du brouillard en ce dimanche automnal. Habituellement, tout est pourtant si calme au point du jour dans le Roannais. Oui, mais c’est que le noviciat de Saint Jodard est de sorti, et sa mission : gagner Lorient le plus vite possible (sans excès de vitesse). Parce que la Bretagne, c’est bien, mais c’est loin !

Après une longue route – et un délicieux tajine englouti chez les parents d’un des novices à Tours – les frères du prieuré de Lorient nous ont reçu avec beaucoup de fraternité et de simplicité. La chaleur de l’accueil laissa passer le froid breton comme un vague souvenir…

Le projet est simple : deux semaines dans une maison apostolique, afin de découvrir la vie d’un prieuré, tout en permettant une coupure et un temps de désert. Silence et lecture, travail manuel et philo, prière et repas ont rythmé nos journées. La routine ne pût tenter de s’installer : visite de Lorient, ville au charme discret ; participation d’une journée au camp « surf et prière » organisé par frère Jean-Christian, au cours duquel trois frères ont pu concurrencer Brice de Nice à l’assaut de la vague (!) ; mini pélerinage à Sainte Anne d’Auray ; ballade le long de la côte sauvage de Quiberon, etc. Et puis nous avons eu la joie de vivre la Toussaint avec la paroisse confiée aux frères à Lorient, l’église Saint Christophe était remplie d’enfants déguisés en leur saint patron, beau-pied de nez à Halloween !

C’est le cœur chaud et comblé que le noviciat dût entamer son retour. Un crochet par Lisieux nous à permis de confier nos intentions à notre patronne, la petite Thérèse. Après un festin et une nuit paisible au cœur de la Normandie, direction Dreux pour la messe et un repas chaleureux partagé avec nos sœurs apostoliques.

Suite à tous ces riches moments, il a bien fallu nous résoudre à rentrer au bercail : Saint Jodard, nous revoilà !

Les frères novices

1Prieuré de désert où les novices passent deux mois à la fin de leur première année de noviciat.

Les commentaires sont fermés.